Chers lecteurs pardon.

Ce blog était en deuil, parce que 2019 a commencé par la pire des nouvelles, le départ d’un grand homme vers de nouvelles aventures. Et que suite à ça, franchement, pendant quelque temps, tout m’a paru bien futile. Mais ce grand homme n’avait peur de rien, y compris du départ et avait découvert quelque peu sur le tard la joie des bons livres, dans lesquels on se plonge sans avoir envie de ressortir. Et donc la vie, en honneur à lui, continue.

Et comme la merveilleuse Panullum (la vraie) avait eu la bonne idée de m’envoyer un article, je vous le partage maintenant, près de 4 mois plus tard.

Lire la suite « Malevil, de Robert Merle »

Publicités

Chers lecteurs, ce soir on tourne la page. L’occasion de voir un peu vos préférences en termes d’articles en 2018…

Lire la suite « Best of 2018 »

En français : un peu, beaucoup, à la folie.

Un peu plus tard que prévu, mais que voulez-vous, c’est les vacances… et comme pour toutes vacances de Noël, elles ont commencé par un tour à la FNAC et une belle trouvaille dans le rayon en Anglais, Madly Truly Guilty.

Comme indique le 4ème de couverture :

Six reasonable adults, two cute children, one small dog, what could go wrong?

Lire la suite « Madly truly guilty, Liane Moriarty »

Petite incursion dans la littérature jeunesse à la suite d’Ellettres et de Lili qui ont ma foi décidément bon goût.

Ophélie, jeune fille timide, qui préfère la lecture d’objets aux relations sociales, va être arrachée aux siens pour aller rejoindre l’homme à qui les doyennes l’ont fiancée. Elle quittera son arche pour rejoindre le pôle, monde sinistre où la température ne dépasse pas les -15° en plein été et où les meurtres entre clans semblent monnaie courante. Monde d’où vient ce géant fruste, qui ne lui jette que des regards méprisants avant de l’embarquer….

Lire la suite « Les fiancés de l’hiver – La passe miroir, Christelle Dabos »

Le conflit irlandais pousse Charles et Lily Bateman à fuir dans les Colonies, ces mêmes 12 colonies qui assurent la richesse d’Augustus Muir à Londres grâce au commerce du sel. De fil en aiguille, ces destins et ces familles que rien ne prédestine à se croiser écriront ensemble la naissance de la treizième colonie, la Géorgie, cette utopie née dans le sang et la souffrance… Lire la suite « America, Romain Sardou »

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑