The Good wife

Alicia Florrick se retrouve à devoir travailler en cabinet d’avocat après avoir été mère au foyer pendant 13 ans, suite au scandale qui a conduit son mari élu en prison.

Cette série existe depuis un bon moment et donc que tous ceux qui l’aient déjà vue me pardonnent, mais je suis tombée dedans récemment (merci Netflix) et j’adore! 23 épisodes par saison, 45 min par épisode.

Non seulement les épisodes sont indépendamment intéressants (des retournements intéressants, des cas fort divers), mais les personnages sont attachants et certains sujets de fond sont traités avec une profondeur rare dans des séries pareilles. S’il y a une héroïne, l’ensemble des personnages sont suffisamment creusés pour avoir un rôle important à jouer.

Le couple Florrick doit faire face à la question de l’infidélité : Peter est entre autre accusé d’avoir eu des relations avec des prostituées.  Pourtant, malgré la colère et la rancune, on sent un lien très fort entre les époux. L’amour envers leurs enfants. Une volonté, parfois politique, d’aller de l’avant. Le poids des non-dits et la complicité des projets partagés. Les tensions avec la belle-mère ne sont pas dans l’exagération.

Will, le nouveau patron, ancien camarade de fac d’Alicia, très protecteurs mais qui parvient à garder ses distances. Diane, son associée, femme de carrière, démocrate convaincue… et tant d’autres…

Série à regarder, et bonne nouvelle il y en a 7 saisons!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s