Silence (Scorcese) – Loving (Jeff Nichols)

Je sais je sais… c’est censé être un blog de lectures.. mais c’est la saison des Oscars.. et du coup plein de bons films ces temps-ci! Pour me faire pardonner mon silence, deux films importants, avec un point commun, la liberté, celle de croire, celle d’aimer.

silence-martin-scorcese-11466204102_loving_gallery17_richardloving_mildredloving_joeledgerton_ruthnegga_jeffnichols-1194x832

Silence * se déroule dans la première moitié du XVIIè siècle. Il raconte les aventures de deux jeunes jésuites envoyés par Rome au Japon pour faire la lumière sur le Père missionnaire portugais Ferreira qui a publiquement renié la foi chrétienne après avoir été torturé. Les Pères Sebastiao Rodrigues et Francisco Garrpe partent à sa recherche, dans un Japon hostile aux chrétiens, jusqu’à subir eux aussi la torture et faire face au choix de l’apostasie.
*tiré du roman éponyme de Shûsaku Endô

Film très clairement interdit à ma maman car les scènes de torture, physique et mentale, ne sont vraiment pas faciles à ignorer ; néanmoins le film est sinon moins gore que toutes les critiques de cinéma peuvent faire croire.

Film extraordinairement puissant qui interroge à la fois croyants et non-croyants sur les limites de chacun, le point de rupture, l’importance des choix et des actes. En termes de société, ce film interroge sur la volonté et l’opportunité de se fermer à autrui, de revendiquer  une identité unique, une harmonie de pensée et croyances spécifiques … Le combat de l’universalité contre la culture propre au territoire et au peuple?

Très bon dossier fait par les Jésuites ici

Loving raconte l’histoire de Richard et Mildred Loving, couple interracial dans un Etat qui considérait le mélange des races comme un crime. Bannis de l’Etat de Virginie pour 25 ans suite à leur mariage « illégal », les Loving sont soutenus par l’Union américaine pour les libertés civiles (ACLU) dans un combat juridique contre la loi ségrégationniste, jusqu’à l’arrêt Loving vs Virginia, qui déclare anticonstitutionnelle toute loi apportant des restrictions au droit au mariage en se fondant sur la couleur de peau des époux .

Très beau film qui met en lumière la simplicité de l’amour entre Richard et Mildred dans un monde fortement divisé. Richard est un brave ours qui met un point d’honneur à bien s’occuper de sa femme et ses enfants, Mildred est profondément attachée à sa famille et souffre d’être loin des siens, dans un milieu « hostile » de ville, elle qui jusqu’à la veille de son mariage n’avait jamais vécu qu’à la campagne. Elle sera la « force tranquille » de leur combat, avec une patience et une persévérance qui encourage les avocats de l’ACLU, parfois dépassés par les événements.

Les acteurs sont très très bons (quand Richard se renferme face aux journalistes, les regards que s’échangent Richard et Mildred…), la cinématographie très belle. Seul regret, peu d’informations sur la bataille juridique en elle-même.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s