Nos gloires secrètes, Tonino Benacquista

6 nouvelles de Tonino Benacquista sur les vies intérieures de chacun, que rien d’extérieur ne permet de soupçonner.

Le point commun entre un meurtrier, un poète à succès, un parfumeur de renom, un enfant catatonique..? Le secret d’une intériorité bien plus riche et foisonnante que l’extérieur banal ne laisse soupçonner.

J’avais découvert Tonino Benacquista grâce à mon grand frère (big up!) avec « Malavita », livre particulièrement croustillant sur la mafia. J’avais enchaîné par « Homo Erectus », sur un club de soutien aux hommes dans Paris…

Ces nouvelles ne démentent pas le style si caractéristique de l’auteur : un humour incisif qui va jusqu’à faire pouffer le lecteur (ou en tout cas moi), une finesse dans l’expression, un sens du rythme dans la narration… et un regard profondément humain finalement sur toutes les imperfections de chacun : chacun a une vie intérieure imperceptible, les apparences ne sont nécessairement que cela, si on se donne la peine de creuser un peu, de gratter la surface, ne serait-ce que le temps d’une nouvelle.

Je suis l’homme de la rue.

Pour le prince, je suis la plèbe. Pour la vedette, je suis le public. Pour l’intellectuel, je suis le vulgum. Pour l’élu, je suis le commun des mortels.

Ah la belle condescendance des êtres d’exception dès qu’il s’agit de parler de moi!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s