Philip Kerr et les aventures de Bernhard Gunther

Ceci est un post légèrement général sur quelques livres de Philip Kerr où le personnage principale est Bernhard Gunther, policier allemand, c’est-à-dire les trois tomes de la Trilogie Berlinoise, Vert-de-Gris, Prague Fatale, A l’ombre de Katyn (il en existe de nombreux autres mais je n’ai pas encore eu le temps de TOUT lire).

Il est en effet difficile de traiter ces livres séparément puisqu’ils se suivent (à peu près chronologiquement, thématiquement et stylistiquement) et chose assez agréable, tous sont (à mon humble avis) au même niveau.

Bernie Gunther est un policier qui au fil des événements historiques (Allemagne nazie oblige) se retrouve au cœur de grosses embrouilles ayant réellement existé, ce qui donne lieu à des romans détectives assez prenants (qui se lisent généralement d’une traite) mais où on sent un effort de reconstitution historique important, ce qui rend la lecture agréable et permet de ne pas classer ces livres en tant que « romans de gare » uniquement (même si c’est assez pratique de pouvoir en trouver à la gare la plus proche, soyons honnêtes).

Le personnage est sympathique, malgré un penchant prononcé pour la boisson, les cigarettes et les jolies filles, ce qui rend la perspective de plusieurs tomes plutôt plaisantes mais on peut regretter une certaine oralité du style qui finirait peut-être par peser un peu (tant en français qu’en anglais d’ailleurs, la traduction est donc assez fidèle). Les évènements historiques donnent souvent de quoi réfléchir, car la violence dans le texte n’est finalement que peu romancée…

Je conseille donc en cas de

  • goût pour les romans policiers
  • goût pour les romans historiques
  • lassitude des livres où tout va mal
  • lassitude des livres où tout va bien

 

Publicités

Une réflexion sur “Philip Kerr et les aventures de Bernhard Gunther

  1. Ellettres

    Merci pour cette analyse très objective Rosa ! Bien envie de découvrir cet enquêteur en plein Allemagne nazie… Pour le blogoclub du 1er juin nous devons lire « Black-Out » de Jonathan Lawton, une enquête policière en plein blitz de Londres, donc la même époque que celle que tu évoques. Ce serait marrant de les comparer.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s