A Little Princess, Frances Hodgson Burnett

J’ai toujours aimé relire. En rangeant ma bibliothèque, je suis retombée sur ce livre charmant, offert il y a quelques années, en souvenir de mon goût enfant pour cette histoire.

Pour ceux qui n’auraient pas vu le charmant film d’Alfonso Cuaron, ou celui plus ancien avec Shirley Temple, la Petite Princesse fait partie de ces histoires belles, pleines de bons sentiments, qu’on passe facilement aux enfants, en espérant en faire des êtres meilleurs que nous.

Or tous ces livres, à mon avis, valent la peine d’être relus à l’âge adulte. Et celui-ci en fait clairement partie.

IMG_20150901_214129Tout d’abord pour l’analyse de la société anglaise proposée: Ms Minchin, éducatrice opportuniste au possible, dure, femme d’affaires froide et sévère, et sa sœur molle, fade, grasse. Les internats pour jeunes filles (de 4 à 18 ans), qui reproduisent les schémas de hiérarchie sociale en vogue (les élèves les plus aisées sont en tête de rangée), et qui ne semblent pas avoir d’autre intérêt que d’occuper des futures jeunes filles à marier. La complète indifférence de tous, domestiques compris, envers les pauvres en général et la pauvre Becky en particulier. La défiance par rapport à l’Inde et ses mystères.

Mais la description de Sarah au cours du livre est tout aussi intéressante, et n’est pourtant pas rendue dans les films. Car Sarah est une lectrice acharnée, à l’imagination débordante, ce qui la rend quelque part tellement moderne, et tellement contemporaine de toute (petite) fille qui lit.

« Never did she find anything so difficult as to keep herself from losing her temper when she was suddenly disturbed while absorbed in a book. People who are fond of books know the feeling of irritation  which sweeps over them at such a moment. »

Une petite fille qui essaie envers et contre tout de vivre selon ses valeurs, de la façon la plus intègre qu’elle connaisse, grâce à sa force de volonté et une espérance sans trop de défaillance.

Un livre à lire pour se remonter le moral, pour réviser son anglais ou pour attendre le métro qui tarde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s